Permis annulé, suspendu, retiré : les différences

“Fast life” comme mode de vie nécessite rapidité dans les actions et déplacements. En ce temps présent, le transport est devenu pilier même de la vie du XXIe siècle. Dans le milieu privé ou professionnel, femme et homme ayant l’âge de conduire se munit d’une voiture. Un fait prouvé par l’autorisation de conduire d’une personne âgée de 15 ans en étant accompagnée. Mais quelles différences existe-t-il entre ces actes juridiques?

Qu’est-ce qu’une suspension du permis de conduire?  

La suspension du permis auto est assimilée à un retrait provisoire du certificat donnant l’autorisation de conduire à certains véhicules. Cela est principalement causé par une infraction effectuée lors de la conduite, tel un non-respect du Code de la route, un téléphone au volant, délit de fuite, etc. Ce retrait temporaire dure entre 72 h et 120 h et est effectué par les forces de l’ordre (policier ou gendarme). Entre cet intervalle de temps, le préfet doit délivrer un autre délai de la suspension, sinon le permis vous revient après 72 h. Le problème se situe plus au niveau de l’assurance suite à une suspension ou retrait du permis, étant donné que chaque véhicule doit être assuré même immobile. Seulement, un automobiliste non responsable n’avantage en aucun cas les assureurs. Ainsi, ces derniers peuvent avoir recours à une résiliation du contrat à la suite d’une suspension ou un retrait du permis, si le conducteur est fautif.

Pourquoi l’annulation du permis conduit-elle à un retrait de celui-ci ?

Un permis annulé, autrement dit invalide, est un permis de conduire dont les points sont remis à 0. Oui, la France procède à un système de comptage de points et leur permis possède un total de 12 points. Ainsi, lorsque le chauffeur commet une infraction, il y a retrait des points avec amende. D’ailleurs, afin d’éluder une invalidation de votre certificat, il serait judicieux d’effectuer un stage de récupération des points. Alors,  un permis retiré est la conséquence de l’invalidation de celui-ci (0 point). Seulement, il est possible de repasser un examen théorique et pratique dans une auto-école et de reconduire après 6 mois, sinon 9 mois après la remise du permis à la préfecture pour ceux de 12 points.

Attention !

Ainsi, pour inciter les conducteurs à être plus prudents sur les routes, les agents sont en droit d’effectuer un retrait, une suspension ou une annulation des permis délivrés. Un acte juridique mis en place dans le but de préserver les automobilistes d’un fâcheux accident. Le plus judicieux est d’être prudent sur les routes, pour éviter les rendez-vous répétitifs à la préfecture. Mais surtout, il est primordial de faire attention aux codes routiers, afin d’éluder des accidents aux autres et à vous-mêmes.